Florence Porcel
@FlorencePorcel
Fri Feb 08 17:55:50 +0000 2019

J'ai aussi été harcelée par la ligue du LOL pendant des années. Leur dernier fait d'arme est toujours en ligne, et il est punissable d'1 an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. (Y a prescription.) https://t.co/EB08ZL07Zq J'ai vos noms, mecs. J'oublie pas.

COMME C'EST INTÉRESSANT. Le "fait d'arme" en question a été supprimé entre hier et aujourd'hui #liguedulol #laliguedulol Je crois que le rédacteur en chef d'un grand magazine, dont le nom n'est pas sorti, est en train de chier dans son froc. Je te laisse à tes lessives, vieux 😘 https://t.co/j56tO3CAN7

NON, je ne donnerai pas son nom publiquement. Je n'ai ni l'argent, ni l'énergie, ni le temps pour un procès en diffamation. (Mais pour ta gouverne, toi qui es concerné : de nombreux journalistes ont eu accès à ce document.)

Le fichier audio supprimé était un canular téléphonique. Ce journaliste m'avait appelée en se faisant passer pour le rédacteur en chef d'une émission très en vue (et hop, usurpation d'identité en sus) pour me proposer de l'intégrer.

Contexte : à l'époque, j'étais intermittente, je travaillais pour une émission sur France 5. Je ne savais pas si j'aurais du travail l'année suivante. Bien entendu, ma situation était précaire.

Si je vous explique ça, c'est parce que plus d'une heure après avoir tweeté que le "canular" avait été supprimé (ce qui est un soulagement, je vous avoue), j'ai reçu un mail d'excuses de la part du journaliste qui en est l'auteur.

Je pense que c'est très important de raconter à quel point tous ces hommes ont commis des actes qui ont encore des effets sur nos vies aujourd'hui. Je me rends compte que ce n'est pas seulement mon cas en lisant d'autres témoignages.

Alors, pour témoigner à mon tour, voici ma réponse à son mail. (J'ai anonymisé dans une démarche de respect de la vie privée et du secret de la correspondance.) https://t.co/mDiXgaXp59

https://t.co/q4DWOKC41u

https://t.co/si20xNw9fk

https://t.co/SDHqABJRdx

https://t.co/b70uk8Hc79

Voilà. C'est sans doute le mail le plus éprouvant que j'ai dû écrire. Ce n'est pas très agréable de me mettre autant à poil ici. Mais je pense que le témoignage est nécessaire (encore, hélas...) pour que tout le monde comprenne l'impact du harcèlement sur la vie d'une personne.

J'ai l'espoir secret (non) que ce que je demande va arriver. Je n'y crois pas beaucoup. Mais ces excuses m'ont fait du bien, et m'exprimer encore plus. J'aurais essayé...

Merci à toutes et tous pour votre soutien. Vous êtes une majorité très peu silencieuse... et ça fait très chaud au coeur :-)