Jules
@JulesWP
Fri Apr 12 12:53:20 +0000 2019

Avec d'autres bénévoles, je réponds aux courriels adressés à Wikipédia : questions, réclamations, etc. Nous avons régulièrement affaire à des avocats. Certains essaient parfois de nous faire avaler des couleuvres, de nous intimider, avec des affirmations à côté de la plaque.

Ça m'amuse toujours (tout en m'agaçant), car le niveau de WTF juridique de certaines récriminations est savoureux. Il y a quelques avocats qui semblent (faire semblant de ?) ne pas connaître le concept de « liberté de la presse », la loi du 29 juillet 1881…

Avec souvent des remarques dont je doute que les avocats auraient osé les adresser à des titres de presse, sans doute convaincus que nous serions plus faciles à intimider (spoiler : non, d'autant que Wikipédia se base sur le travail des journalistes, notamment d'investigation).

Déjà, on a des personnalités publiques (parfois très connues : élus, chanteurs, acteurs…) qui exigent le contrôle de « leur » article #Wikipédia, pseudo-arguments juridiques à l'appui — « J'ai le droit de décider ce qu'on dit sur moi ! CEDH ! CNIL ! RGPD ! vie privée ! ».

Ça c'est quand elles ne s'émeuvent pas de diffamation pour des faits divulgués par la presse de qualité (parfois d'investigation). Étrangement, les velléités de procédure judiciaire s'évaporent quand il s'agit d'attaquer les journalistes et leurs dir. de la publication.

Mais bon, venant d'une personnalité publique non-juriste, on peut encore le comprendre. Ce qui est proprement hallucinant (c'est régulier sans être fréquent), c'est quand un avocat assène avec aplomb des arguments/menaces n'ayant aucun sens juridique, juste pour nous intimider.

Et je ne parle pas de cas tangents, mais bien de cas où les informations sont présentées de manière encyclopédique, sans volonté de nuire, et reprennent des informations publiées par des médias reconnus (des « sources fiables » au sens wikipédien : https://t.co/6B3k757vZ6).

(PS : il y a aussi, moins fréquemment, des réclamations justifiées, qu'il s'agisse d'informations erronées, sans source voire parfois diffamatoires, auxquelles nous donnons suite avec diligence.)