Levieux CĂ©dric #VotePirate đŸŽâ€â˜ ïž
@farlistener
Thu May 23 11:07:18 +0000 2019

Bon aujourd'hui je vais un peu parler de la démocratie comme dans "liberté, démocratie, partage" du @PartiPirate . Bon ça risque de déborder un peu aussi et de parler #science, #fakenews...

Pour le @PartiPirate, la dĂ©mocratie ne s'arrĂȘte pas Ă  mettre simplement un bulletin dans une urne. Donc on ne va pas traiter de la diffĂ©rence entre dĂ©mocratie reprĂ©sentative et dĂ©mocratie directe, mais surtout de ce qu'il y a autour.

Parce qu'au final traduire la démocratie à "on vote on est en démocratie" c'est de la caricature. Aujourd'hui les questions sont souvent fermées, se réduisent à un oui/non (on voit au final ce que ça donne avec le #brexit) et qui se transforment en référendum anti-gouvernement.

La démocratie c'est surtout la qualité du débat qui permet de poser la question finale, la qualité de l'ouverture de celle-ci, son rapport à l'actualité (que de remise en question de la peine de mort au moment des drames pédophiles...).

Nous avons comme adage au @PartiPirate que la dĂ©mocratie est un processus long justement Ă  cause de cela. Parce qu'elle repose sur des argumentaires qui se doivent d'ĂȘtre prĂ©cis, qui doivent sortir des anecdotes, se reposer sur Ă©tudes et non sur des croyances et l'Ă©motion.

Ce n'est pas si facile que ça et les partis politiques, les lobbies sont les premiers responsables d'apporter dans le dĂ©bat leurs croyances, leurs dogmes qu'ils ne prennent mĂȘme plus le temps d'expliquer : le chĂŽmage, le nuclĂ©aire, la fin de vie...

Le point de vue du @PartiPirate quand justement il promeut la dĂ©mocratie dĂ©lĂ©gative (je vous invite Ă  faire un tour sur #wikipedia) c'est d'admettre que l'on ne peut pas ĂȘtre expert en tout, comme on le demande aujourd'hui Ă  des dĂ©putĂ©s.

Les #Pirates admettront facilement qu'ils ne sont pas experts dans tel ou tel domaine, et quand la question posée ne s'appuie pas sur un problÚme de morale pure (comme la fin de vie et les libertés fondamentales) chercheront des études, des experts ...

... et utiliseront l'esprit critique pour prendre des décisions. C'est un message plus compliqué à faire passer, mais les solutions techniques, biologiques, etc, se moquent totalement de notre avis sur les effets qu'ils ont dans la vie de tous les jours.

Quand les politiques touchent à la science ça donne ça : https://t.co/1FAkeULTQu Oui c'est arrivé, oui ça continue, quand ça parle notamment d'écologie, de solutions techniques et autres. La science se moque de la politique.

Et c'est quelque chose que nous, citoyens, devons intégrer dans notre éducation populaire et notre amour de la démocratie, ce genre de décision doivent s'appuyer sur des preuves solides. Notamment se rappeler qu'un jugement au tribunal n'est pas une preuve scientifique.

Et il se trouve qu'aujourd'hui une bonne partie de nos décisions dépend d'avis scientifiques, et qu'il faut se méfier des articles "pseudo-scientifique" qui comprennent mal tel ou tel annonce. C'est pas forcément de la #fakenews malveillante.

Il faut s'intéresser à la science en général aujourd'hui pour préserver en grande partie la démocratie. Quand on parle d'IA, d'algorithme, d'intrants, d'agrochimie, de produits pharmaceutiques, ... c'est de la science et c'est notre démocratie.

S'appuyer sur autre chose que notre croyance personnelle, notre ressenti est quelque chose qui prend du temps, mais ça reste indispensable pour faire vivre une vraie dĂ©mocratie, qui permet le dĂ©bat, le changement de point de vue, et qui ne s'arrĂȘte pas Ă  des diktats dogmatiques.

Cela permet aussi et surtout de revendiquer ce droit à l'éducation populaire, au fait que tout à chacun doit faire partie du débat, le plus souvent possible, que chacun peut participer à la prise de décision.

C'est cela que défend le @PartiPirate quand il parle de démocratie, il ne parle pas seulement de la difficulté d'avoir des bulletins de votes le jour d'un scrutin. Il parle d'émancipation, de respect, d'espoir et d'intelligence. Il parle de moi, il parle de toi, il parle de nous.