nolwenn
@nolwennbdls
Thu Nov 15 20:37:12 +0000 2018

j’suis énervée d’une force, vous imaginez même pas. j’suis victime d’une agression et c’est moi qui paye, ptdr j’vous explique tout en dessous de ce tweet (dsl d’avance si tout est mélangé et que c’est pas très clair)

de base j’voulais pas en parler parce que j’voulais pas faire la victime, me plaindre etc. et puis ça m’a vraiment traumatisée même si j’garde tout pour moi j’y pense absolument tous les jours et j’suis constamment dans la peur

bref, dans la nuit du 13 au 14 septembre j’ai été victime d’une agression sexuelle après une soirée étudiante, sur mon trajet de retour. C’était dans le parc juste devant mon internat et donc à côté de mon lycée. Cet endroit j’le vois tous les jours

j’le vois même de ma fenêtre, et j’peux vous dire que c’est horrible pour moi de passer devant ce putain de parc régulièrement. Bref. Après l’agression, j’étais totalement traumatisée, je parlais pas et j’faisais que pleurer et trembler

Quand j’suis rentrée dans l’internat (parce que j’ai dû attendre genre 2 ou 3h à pleurer avant que ça ouvre) j’étais à bout et la directrice m’a récupérée dans un sale état. Elle a direct capté qu’il s’était passé quelque chose de grave et elle m’a posée des questions

j’répondais pas jusqu’à la question « tu t’es faite agresser? » j’ai juste pleuré encore plus fort et elle a compris. Elle a directement appelé les pompiers et les flics. Ils sont rapidement arrivés, j’ai du raconter ce qu’il s’était passé mais c’était flou dans ma tête

J’voulais juste dormir et tout oublier. Mais j’étais pas au bout d’mes peines. J’ai dû me déshabiller pour leur donner tous mes vêtements, jusqu’à mes chaussures et mon élastique à mon poignet. Ensuite ils m’ont emmené dans le parc pour que j’leur dise où c’était exactement

Ils ont même récupéré le sperme du mec sur le banc donc ils ont absolument tous les éléments pour le coincer mais mdr on sait très bien qu’ils feront rien, bref passons. Ensuite j’ai dû aller aux urgences gynécologiques pour passer tout un tas de test et qu’ils récupèrent

les empreintes du mec sur mes mains. Prise de sang de 10 tubes, pipi dans un pot, etc etc. Sans oublier que j’ai attendu au moins 1h30, morte de fatigue avant d’être prise en charge. Je sors des urgences vers 11h30 (les flics et les pompiers sont venus vers 7h15 à mon lycée)

Ensuite j’suis emmenée à la gendarmerie pour porter plainte où on m’fait encore attendre et où j’ai dû ENCORE raconter ce qui s’était passé. (J’ai dû le raconter au moins 6 fois dans la journée vous imaginez pas comment c’est dur pour une victime)

Ça a pris un temps fou de porter plainte, le mec me posait plusieurs fois les mêmes questions, par moment on aurait dit qu’il me prenait de haut j’détestais ça. Et sa collègue chaque fois qu’elle intervenait c’était pour me culpabiliser ou me dire des trucs du genre

« tu sais que si t’inventes une histoire grave comme ça c’est très grave et ça va se retourner contre toi » ou « si on retrouve ton agresseur est ce qu’il va nous raconter la même version? » bah évidemment que non connasse il va pas assumer c’qu’il a fait et comme si j’avais

que ça à faire d’inventer un truc comme ça et d’passer ma journée aux urgences et au commissariat alors que je tombe littéralement de fatigue. Parce que oui, j’tombais de fatigue, le gendarme a dû me reprendre plusieurs fois pour pas que je m’endorme. Et elle, c’était exactement

le genre de personnes detestables qui blâme les victimes en disant « t’aurais pas dû t’habiller comme ça » « t’aurais pas dû sortir » bla bla bla. J’tiens à préciser que j’sors quasiment pas et que si j’suis sortie ce soir la c’est parce que c’était le tonus que j’avais organisé

pour récolter de l’argent pour mon voyage d’études. Pour ceux que ça intéresse j’étais en jupe, non elle était pas moulante et non elle était pas courte. J’avais pas de décolleté non plus. Ah et j’allais oublié la phrase qui m’a le plus choquée de la gendarme, attention.....

« c’est flou ce que tu nous racontes, t’es sûre que t’as pas voulu remercier ces garçons d’avoir fait le trajet avec toi en faisant ça ? » M D R. Elle a insinué que j’avais donné mon corps pour dire merci à des mecs de m’avoir suivie jusqu’à devant mon internat, INCROYABLE !!!

Je pars du commissariat vers 15h. Enfin c’est fini. J’ai jamais voulu porter plainte ni aller à l’hôpital, on m’y a emmenée. J’dis pas que c’est une mauvaise chose, il faut que justice soit faite mais vous allez comprendre pourquoi j’dis ça

Depuis ce jour là, le 14 septembre, on m’a jamais donné de nouvelles, ni de l’avancée de l’enquête, ni de mes résultats d’analyse. Je trouve ça moyen mais c’est pas le pire. Ils ont encore mes affaires donc lundi je les appelle pour au moins savoir

Si j’peux récupérer mes affaires parce que soyons réaliste, même s’ils ont absolument TOUT pour coincer mon agresseur (empreintes sur mes vêtements + son sperme), il sera jamais puni ni même juste convoqué. Et au téléphone on m’a dit « j’ai pas le temps là, donne moi ton numéro

ton nom et on te rappellera » j’sais pas ce sera dans combien de temps mais j’veux juste récupérer mes affaires et que tout soit fini bordel

Ce soir ma mère m’appelle pour me dire qu’on a reçu une facture à la maison. Facture de plus de 200€ pour toutes les analyses qu’on m’a faites aux urgences après l’agression. Personne ne m’a jamais dit que j’allais devoir payer cette somme. J’ai pas choisi d’aller aux urgences

J’suis victime d’une agression sexuelle et j’dois payer plus de 200€, c’est une grosse blague j’suis choquée. Le pire c’est qu’ils ont envoyé la facture mais que les résultats des analyses j’les ai jamais eu et j’les aurais sûrement jamais

Bref, j’me fait agresser, c’est moi qui paye alors que l’agresseur lui aura absolument rien. J’paye plus de 200€ pour m’être faite agresser, c’est comme si c’était moi qu’on punissait. J’suis juste écœurée. Écœurée d’avoir été victime d’autant de mépris de la part de gendarmes

Écœurée de savoir que justice ne sera jamais faite. Écœurée qu’on ne m’ait jamais dit que j’allais devoir payer pour mon passage aux urgences. Et surtout j’suis marquée à vie par ce qui m’est arrivé, et j’y pense tout l’temps

J’finis ici juste pour dire Dieu merci j’ai un copain compréhensif et qui a été présent pour moi durant cette période, mais aussi ma famille qui a essayé d’me changer les idées au maximum. Et mes meilleurs cops, toujours présents. J’les aime infiniment

Bonne nouvelle : ma mutuelle prend plus de la moitié des frais en charge ! Il ne me reste plus que 69,28€ à payer !!!

ON VIENT D’ME RAPPELER POUR ME DIRE QU’ON AVAIT RETROUVÉ MON AGRESSEUR GRÂCE AUX PRÉLÈVEMENTS DE SPERME !!! J’AI RDV A 16H POUR VOIR DES PHOTOS ET CONFIRMER QUE C’EST LUI

j’vous tiens au courant de toute l’avancée de l’enquête parce qu’avec tout le soutien que j’ai eu sur les réseaux j’vous dois bien ça. vraiment vous m’avez apporté une force incroyable et j’vous dirais jamais assez merci ❤️

du coup j’ai été au commissariat hier et j’ai reconnu mon agresseur, de toute façon y’avait 0 doute puisque l’ADN matchait. ils l’ont retrouvé pas parce qu’il avait recommencé sur une autre fille (Dieu merci) mais pour du vol

le gars c’est un rom de 17 ans, il avait 16 ans au moment des faits. J’suis choquée, vraiment. Vu qu’il est mineur j’imagine qu’il prendra rien à part la notion d’agression sexuelle sur son casier judiciaire, enfin bon on verra

le policier m’a dit qu’il connaissait bien son père donc à mon avis le père est déjà bien fiché dans l’commissariat. le truc assez comique c’est que le mec s’appelle lucifer, comme si c’était sa destinée d’être le diable en personne mdr

dans les deux prochaines semaines ils vont le convoquer en garde à vue, l’interroger pour savoir sa version (qui sera probablement pas la même que la mienne de toute façon) et il va y avoir une confrontation entre lui et moi

j’vous cache pas que ça m’angoisse à mort de le revoir en face de moi et de devoir entendre que je mens, qu’il a rien fait etc. le verdict sera donné à la fin de sa garde à vue, j’prie vraiment pour qu’il paye pour ce qu’il a fait

voilà, pour le moment c’est tout, j’vous tiens au courant au prochain épisode

la confrontation a donc eu lieu la semaine dernière mais ça a été particulièrement éprouvant pour moi, c’est pour ça que j’vais vous raconter que maintenant

donc j’passe l’appel ou on m’dit que j’suis convoquée tel jour pour la confrontation. vendredi 29 mars après-midi, je me rends au commissariat hyper angoissée parce que je sais que j’vais devoir revoir mon agresseur en face de moi. Lui il a déjà passé un interrogatoire le matin

Il est en garde à vue en attendant. J’arrive et j’vois qu’il a une avocate commis d’office. Ça m’fait peur parce que moi j’avais pas d’avocat, j’me suis dit qu’elle allait essayer d’me coincer avec des questions auxquelles j’saurais même pas répondre

Au final elle parle avec le policier et j’comprends que le gars est dans la merde et qu’elle peut même pas trop le défendre car il dit ne pas se souvenir de m’avoir agressée sexuellement. (mon agresseur est pas encore dans la salle)

j’ose pas trop parler, j’suis assise sur une chaise et j’tremble un peu. j’me sens pas trop bien, j’ai déjà les larmes qui me montent aux yeux par moment alors qu’il est pas encore en face de moi. bref, le policier va chercher le gars et le ramène dans la salle

j’sais pas comment expliquer ce que j’ai ressenti à ce moment là mais j’le regardais même pas dans les yeux (et lui non plus d’ailleurs), les larmes demandaient qu’à sortir mais j’voulais être forte alors j’les ai retenues, j’étais trop trop mal

bref le policier installe une caméra parce que comme il est mineur il doit être filmé, et il commence à poser ses questions à l’un puis à l’autre. on répond chacun notre tour, sincèrement et calmement. Il dit ne pas me connaître et ne pas se souvenir de moi

Le policier lui explique que c’est embêtant parce que de toute façon ils ont retrouvé son sperme sur le banc donc y’a pas d’erreur possible. Le gars dit que si je le dis et qu’il y a son ADN c’est sûrement vrai mais qu’il a aucun souvenir

Au moins il nie pas et me traite pas de menteuse, ça me soulage un peu. Ensuite j’dois raconter encore une fois mon agression en détails, devant lui. C’est assez humiliant et c’était surtout hyper dur, ma voix tremblait et j’ai fini par lâcher des larmes

Il osait pas me regarder, ça se voyait vraiment qu’il avait honte. Il a dit qu’il était choqué de lui même et que c’était sûrement parce qu’il avait bu ou fumer du shit pour qu’il s’en souvienne pas. Bref, on peut pas trop avancer vu qu’il ajoute aucun élément pour se défendre

Du coup y’a encore deux ou trois questions et ça se termine. A la fin il m’a dit qu’il était vraiment désolé, il était hyper ému. J’ai pleuré de fou parce que ça se voyait que le gars il s’en souvenait vraiment pas, même le policier a dit que d’habitude pour ses vols il assume

tout. Son avocate m’a posée 3 questions dont si j’avais vraiment manifesté le fait que je n’étais pas consentante. Puis, mon agresseur a été remis en garde à vue. En partant il pleurait et il s’est même pas retourné il a juste fait un signe d’au revoir de la main

Le policier m’explique qu’il me rappèlera sous 24h pour me dire ce que le magistrat aura décidé. Je pars du commissariat avec une sensation de vide, j’ai un mal de crâne pas possible, j’ai mal au ventre. Ça m’a rendue vraiment malade c’est un truc de fou

J’étais hyper faible et la nuit qui a suivi j’tremblais, mon corps faisait chaud/froid toutes les 5min, j’avais plus aucune force c’était horrible. Bref, on me rappelle pour me dire qu’il va être poursuivi en justice et qu’il sera puni pour ce qu’il a fait. En attendant il est

sous contrôle judiciaire. Plus qu’à attendre le tribunal dans quelques mois (j’ai pas la date mais ça peut être dans un ou deux ans). J’suis contente de savoir qu’il y aura justice, et si j’partage tout ça sur les réseaux c’est pas pour faire la belle ou quoi, c’est vraiment

pour apporter mon soutien à toutes les victimes comme moi et pour prouver qu’il faut se battre pour qu’il y ait une justice

j’vais chercher mes affaires vendredi au commissariat, sinon bah j’attends le tribunal pour donner des nouvelles

sachez aussi que cette affaire à vraiment été mon combat de cette année. J’ai énormément été impactée par mon agression, ça n’a pas toujours été compris de l’extérieur mais tant pis. Chaque jour est un pas de plus vers l’acceptation et la guérison